mardi 14 avril 2009

[ITMobility] – Test du Palm Tréo Pro

Nous avons eu l’opportunité de tester le dernier téléphone Windows Mobile de Palm, j’ai nommé le Palm Tréo Pro. Comme son nom l’indique, celui-ci est avant tout destiné au marché professionnel, avec son clavier complet en façade, lui donnant un petit air de gros BlackBerry

IMG_1203

Packaging

Le package est vraiment bien soigné, la boite étant petite et assez jolie. On y trouve le téléphone, la batterie, le stylet, le chargeur, le câble micro USB (nous y reviendrons plus tard), et les manuels.
Par contre aucune sacoche, étui ou encore “chaussette” n'est fournie afin de protéger l'appareil. C’est là la seule chose qui manque vraiment.

IMG_1202

Design

Le téléphone, construit par HTC, est plutôt fin mais assez large à cause du clavier physique. Nous avons apprécié le pad central directionnel entourés de quatre boutons (Windows, OK, calendrier et mail) et aussi la possibilité d'avoir deux soft buttons sur l'écran.

IMG_1210

Il faut souligner le fait que les fonctions des boutons physiques sont doublés à l’utilisation de la touche blanche en bas à gauche du clavier. En effet, un appui sur la touche blanche suivi d’un appui sur un des boutons de fonction amène alors une autre fonction. Ex : le bouton Windows, qui ouvre le menu Démarrer le d’appareil, se transforme en bouton “File Explorer” quand on le combine à la touche blanche. La solution est pratique, même si elle oblige à mémoriser la double fonction de chaque touche.


En haut, à côté du bouton power se situe un interrupteur permettant de basculer très rapidement en mode vibreur, bouton que l'on retrouve souvent sur les téléphones destinés aux professionnels.

IMG_1207

Sur le côté droit Palm a choisit de mettre le port infrarouge ainsi qu’un bouton pour activer directement le WiFi. Bien pensé, mais malheureusement un peu dur à enclencher, celui-ci étant un peu trop enfoncé dans la coque.

IMG_1204 

On retrouve sur le côté gauche les touches de volume ainsi que celle de l’appareil photo. Celles-ci sont par contre très agréables à utiliser, dépassant légèrement de l’appareil.

IMG_1205

A l’arrière se trouve l’objectif de l’appareil photo, ainsi qu’un gros logo “Palm”. La peinture noire, de type gloss, s’avère être un véritable aimant à empreinte, ce qui gênera les plus maniaques.

IMG_1208

Enfin, en dessous de l’appareil se trouvent la prise mini jack stéréo ainsi que le port micro USB. Et oui, pas de port mini USB comme on peut en trouver sur une très grosse majorité d’appareil Windows Mobile, mais un port micro USB, port qui devrait, à l’avenir, s’imposer comme standard. Néanmoins, à l’heure actuelle, c’est davantage un inconvénient qu’un plus, les câbles micro USB n’étant pas pour le moment monnaie courante.

IMG_1206

Utilisation

Après environ une semaine d’utilisation, notre avis est assez mitigé. En effet, nous estimons que ce téléphone se situe en fait entre un Smartphone et un PocketPC.

Un Smartphone dans la mesure où il a l'avantage d'avoir un clavier physique juste en dessous de l'écran et un PocketPC car il dispose d'un écran tactile. Malheureusement, du fait de la taille réduite de l’écran tactile, on se retrouve souvent à utiliser le pad plutôt que directement l’interface tactile, le téléphone ne possédant pas de surcouche permettant le défilement au doigt.

En effet, malgré une bonne résolution de 320x320 pixels (c’est-à-dire davantage qu’une majorité des appareils Windows Mobile de précédente génération), Palm a choisi d’augmenter les DPI afin d’obtenir un affichage plus gros. En gros, on se retrouve ainsi avec une image proche de ce qu’on peut avoir avec un écran 240x240.

Concernant le clavier, là aussi notre avis est mitigé. Il est incontestable qu’un clavier complet directement sous l’écran est typiquement le moyen le plus ergonomique de rentrer du texte. En revanche, celui du Palm Tréo Pro laisse un peu à désirer, principalement du fait de la taille de ses touches, qui sont trop rapprochées et trop petites.

IMG_1209

La touche espace est, par exemple, légèrement plus sensible que les autres touches. Par conséquent, on tape souvent deux espaces au lieu d'un seul.

Enfin, le stylet est difficile à retirer de son emplacement. Heureusement, grâce au pad, nous n'avons pas eu à l'utiliser régulièrement lors de notre utilisation.

Le système de verrouillage du téléphone est par contre vraiment bien pensé. Il suffit soit d'appuyer sur le bouton raccrocher ou sur le bouton power. S'affiche alors l'heure et la date sur l'écran. Par contre le déverrouillage s'effectue soit en appuyant sur n'importe quel bouton se trouvant au dessus du clavier soit sur le bouton power, puis en appuyant sur le bouton valider du pad central. L'appui sur les boutons Windows, calendrier ou mail ne sont pas très judicieux car s'ouvrent alors les applications associées au bouton sachant qu'il faudra tout de même appuyer sur le bouton central du PAD pour déverrouiller l'appareil.

IMG_1212IMG_1211

Pour utiliser le GPS intégré, Google Maps et Webraska ont été installés par défaut sur le téléphone. Les deux logiciels sont des solutions offboard, obligeant l’utilisation d’un forfait data. Aucune des deux ne peut rivaliser avec un réel logiciel de navigation comme TomTom.

Conclusion

Vous l’aurez compris, la conclusion est elle aussi mitigée.

L’excellente idée d’intégrer un clavier complet est donc gâchée par la petitesse des touches. Aucune surcouche n’est ajoutée à Windows Mobile, qui dans sa version 6.1, il faut l’avouer, manque cruellement d’ergonomie pour être utilisée au doigt. Peut être était-ce stratégique, Palm préférant se concentrer sur le développement de Web OS qui sortira prochainement avec le Palm Pré. Son autonomie, en revanche est plutôt bonne, avec environ trois jours d’utilisation (avec le push-mail activé).

Ce téléphone pourra donc probablement satisfaire un professionnel, qui une fois le petit clavier maitrisé, disposera d’un téléphone autonome, et proposant toutes les connectivités possibles aujourd’hui.

Les plus

  • Clavier trop petit mais peut être pratique pour une utilisation professionnelle une fois maitrisé
  • Bouton wifi, bouton silence et 4 boutons autour du pad central en plus des 2 soft buttons
  • écran tactile
  • GPS intégré
  • lorsqu'on éteint l'écran, affichage de l'heure et de la date
  • prise jack 3,5mm

Les moins

  • Petites touches trop rapprochées du clavier
  • écran trop petit
  • pas de surcouche permettant une utilisation plus aisée au doigt
  • port micro USB
  • pas de sacoche
  • pas de carte micro SD fournie

 

Enfin, nous aimerions remercier une nouvelle fois notre partenaire eXpansys pour le prêt du téléphone.

Aucun commentaire: