mardi 5 mai 2009

Windows MarketPlace for Mobile : la mise au point

Depuis l’annonce officielle de MarketPlace et son ouverture aux développeurs, on a pu lire tout et n’importe quoi (et surtout n’importe quoi !) sur les conditions d’insertion d’une application dans le MarketPlace.

screen145

En effet, on parle ci et là de conditions d’utilisation pires que celles d’Apple sur son AppStore !

Il est donc temps de dire faire le point sur ces conditions d’utilisation, ou plutôt de SIMPLEMENT les lire… Vous les trouverez sur le site de Microsoft.

Les voici :

Prohibited Application Types:

 

1. Applications that are or distribute alternate marketplaces for content types (applications, games, themes etc.) that are sold or otherwise distributed through Windows® Marketplace for Mobile.
2. Applications that link to, incent users to download, or otherwise promote alternate marketplaces for content types that are sold or otherwise distributed through Windows
Marketplace for Mobile.
3. Applications that promote or link users to a website, or contain functionality within the application itself, which encourages or requires the user to purchase or pay to upgrade the application outside of Windows® Marketplace for Mobile.
4. Applications that enable VoIP (Voice over IP) services over a mobile operator network.
5. Applications that sell, link to, or otherwise promote mobile voice plans.
6. Applications that display advertising that does not meet the Microsoft Advertising Creative Acceptance Policy Guide http://advertising.microsoft.com/creative-specs.
7. Applications that replace, remove or modify the default dialer, SMS, or MMS interface.
8. Applications that change the default browser, search client, or media player on the device.
9. Applications with an OTA (over the air) download >10 MB.
10. Applications that run code outside Microsoft runtimes (native, managed, and widgets)
11. Applications that publish a user’s location information to any other person without first having received the user’s express permission (opt-in) to do so, and that do not provide the user a means of opting out of having their location information published.
12. Applications that publish a user’s data from their mobile device to any other person without first having received the user’s express permission (opt-in) to do so, and that do not provide the user a means of opting out of having their data published. A “user’s data” includes, without limit, contacts, photos, SMS or other text communication, browsing history, location information, and other data either stored on the mobile device or stored in the “cloud” but accessible from the
mobile device

Nous allons donc tenter d’expliquer ces 12 points d’une façon la plus objective possible. Sont donc interdites sur MarketPlace :

1. Les applications qui concurrencent le MarketPlace ou permettent de vendre des applications, jeux ou autre, déjà en vente sur MarketPlace.

Clause permettant d’éviter de se créer une concurrence via son propre service.

2. Les applications qui font de la publicité pour des solutions concurrentes de MarketPlace et qui vendent des applications présentes sur MarketPlace.

Idem que la clause 1.

3. Les applications qui proposent, via un site web ou directement dans l’application, une fonction d’upgrade payante.

Il s’agit là encore d’une clause de protection du MarketPlace, mais aussi d’éviter à l’utilisateur d’acheter quoi que ce soit en dehors du MarketPlace, avec les risques que cela encours. Il est à noter que cela ne concerne que des upgrades PAYANTS.

4. Les applications permettant de faire de la VoIP via le réseau des opérateurs mobile.

Cette fois ci, il s’agit d’une clause protégeant les opérateurs mobile, qui, il faut le rappeler, seront partenaires de Microsoft dans le MarketPlace. Toutefois, il faut souligner le fait que cette interdiction ne concerne que la VoIP via le réseau des opérateurs (et donc GSM/GPRS/EDGE/3G/3G+). On peut donc en déduire que les applications comme Skype qui fonctionnent via WiFi seront les bienvenues.

5. Les applications proposant des forfaits de téléphonie mobile.

Là encore, protection des opérateurs mobile.

6. Les applications proposant de la publicité non approuvée par Microsoft.

On peut parler ici de protection des utilisateurs contre de la publicité par forcément demandée. On peut penser à de la publicité pour “adultes”.

7. Les applications qui modifient, remplacent ou suppriment le dialer, ou les interfaces SMS et MMS.

Là encore, cette clause peut être là pour protéger l’utilisateur ainsi que l’opérateur mobile. L’utilisateur, car une interface totalement différente de celle d’origine peut être perturbante. Les opérateurs, car aider des personnes n’utilisant pas les produits d’origine ou mis en place par l’opérateurs (dans le cas de ROMs opérateurs) est très difficile.

8. Les applications qui changent le navigateur, le lecteur multimédia ou le moteur de recherche sur l’appareil.

Cette clause parait abusive. Néanmoins, celle-ci sera surement appliquée dans le cas où la dite application change un des éléments par défaut sans donner le choix à l’utilisateur.

9. Les applications dont le téléchargement est supérieur à 10Mo / Les applications téléchargeant plus de 10Mo de données.

Cette clause est la plus difficile à comprendre. Il s’agit soit d’interdire les applications >10Mo ou les applications téléchargeant des éléments >10Mo. Cependant, il est douteux que Microsoft se prive d’applications de streaming.

10. Les applications utilisant autre chose que du code managé, natif ou des Widgets.

Cette clause interdit donc les “petites” applications à base de script.

11. Les applications qui publient les informations de localisation de l’utilisateur sans l’accord express de celui-ci.

Cette condition est purement là pour protéger l’utilisateur. Ne pas divulguer ce genre d’information à son insu est parfaitement compréhensible.

12.  Les applications permettant de récupérer des informations de l’utilisateur sans son accord express tel que des SMS, des contacts, l’historique du navigateur…

Comme la clause précédente, il s’agit encore de protéger l’utilisateur.

Il est de plus important de rappeler que, même si une application n’est pas approuvée par Microsoft pour un des raisons ci-dessus, vous pourrez tout de même l’installer par vous même. Et oui, MarketPlace n’est pas le seul moyen d’obtenir ou d’installer une application. Le forum XDA-Developers a encore un bel avenir.

J’espère que vous aurez une meilleure visibilité de ce que proposera donc le MarketPlace, et que vous pourrez vous faire votre propre opinion sur ses conditions d’utilisation.

Aucun commentaire: